7 tendances pour l'entrepôt du futur

Le temps où tout le monde se rendait au magasin pour faire toutes les courses, semble révolu depuis longtemps. En effet, tout ce qu'on trouve au magasin est également disponible en ligne. Et les consommateurs profitent avidement de cette évolution. En raison de la croissance de l'e-commerce dans le secteur de la distribution, les magasins et entrepôts doivent aussi évoluer et opter pour une approche plus judicieuse. Ils doivent s'adapter pour devenir le plus efficace, économique et rapide possible.L'entrepôt du futur

Il n'y a pas que le secteur de la distribution qui connaît une croissance. D'autres secteurs (production, transport et commerce de gros) sont également à l'aube d'une nouvelle ère. Selon Daniel Dombach, directeur Industry Solutions EMEA de Zebra, il y aura pas moins d'un tiers de centres de distribution en plus les prochaines années. Tout le monde, le consommateur comme le producteur, veut recevoir sa commande le plus vite possible. Selon Dombach, tout est par conséquent affaire de proximité. Si un produit donné doit toujours venir à Bruxelles depuis un centre de distribution à Milan, il est impossible de recevoir cette commande aujourd'hui ou au plus tard demain. Si les magasins, les entrepôts et les centres de distribution veulent répondre à cette tendance, ils doivent radicalement changer et investir dans de nouvelles technologies. Tout comme dans la distribution, les autres secteurs doivent aussi imaginer de nouvelles stratégies pour agir plus vite, plus efficacement et plus économiquement.

La transformation de la chaîne d'approvisionnement des produits entraîne la mise à niveau indispensable du magasin d'aujourd'hui. Cette mise à niveau a pour objectif d'accroître la productivité, de réduire les frais de transport, la réactivité vis-à-vis du client et des livraisons plus rapides. Afin de pouvoir soutenir à 100 % cette croissance dans le paysage des magasins, l'entrepôt actuel doit encore procéder à de nombreuses adaptations.

Zebra a réalisé une enquête auprès de managers d'entreprises en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni qui affichent un chiffre d'affaires annuel d'au moins $ 15 millions et qui sont entre autres actives dans la production, la distribution, le commerce de gros et le transport. Ces managers observent 7 tendances pour optimiser la chaîne d'approvisionnement dans les différents secteurs et pouvoir répondre à la croissance prévue.

 

  1. Le personnel doit être doté de nouvelles technologies

Le besoin d'une nouvelle technologie assurant une plus grande visibilité et une plus grande automatisation dans les processus à l'entrepôt, se fait sentir. Cela va de l'order picking à l'emballage et au chargement de marchandises. Ainsi, 66 % des managers interrogés prévoient d'équiper leurs collaborateurs de nouvelles technologies au cours des prochaines années.

  1. L'utilisation du scan de codes-barres va augmenter

Au cours des 5 prochaines années, l'importance du scannage de codes-barres ne fera qu'augmenter. Il procure une plus grande efficacité, l'automatisation et une réalisation plus rapide de l'inventaire. 63 % des managers qui ont rempli l'enquête, songent à investir (davantage) dans l'utilisation des codes-barres.

  1. Le personnel passe du stylo et du papier aux appareils mobiles

C'en est fini du stylo et du papier ; les ouvriers reçoivent des appareils mobiles pour tout un tas d'opérations. Quelque 62 % des managers planifient un achat d'appareils mobiles pour leurs travailleurs. Ils sont faciles à utiliser, donnent un accès en temps réel à tous les systèmes dans l'entrepôt et réduisent en outre le risque d'erreurs humaines.

  1. Les appareils connectés (IdO) augmentent la précision et la productivité

La technologie connectée (Internet des Objets) facilite l'interaction en temps réel avec les travailleurs. Par ce changement, la productivité et la précision du personnel augmentent. 58 % des managers interrogés s'accordent sur cette tendance. Dans quelques années, des drones voleront dans les magasins pour dresser l'inventaire et des caméras intelligentes pourront voir à quel % une palette ou un camion est chargé.

  1. L'importance de la RFID augmente

Grâce à la technologie RFID (Radio Frequency IDentification), on est entre autres mieux en mesure de voir où se trouve chaque palette avec des produits et à quel moment. D'ici 2020, les managers ont l'intention de doubler l'utilisation de la RFID parce que les systèmes RFID peuvent booster l'efficacité de tout le processus. 38 % d'entre eux sont convaincus que cette tendance représente une énorme plus-value pour leur entreprise.

  1. Du WMS traditionnel au BoB WMS et au RTLS

Les systèmes WMS traditionnels sont presque dépassés, de nombreux managers passent à de nouveaux systèmes WMS globaux de pointe et des Real Time Location Systems. En 2020, 73 % des Warehouse Management Systems fonctionneront avec un WMS de pointe. Pour le RTLS, il s'agira même de 77 %. 

  1. Nouveaux systèmes d'inventaire

L'automatisation des systèmes de gestion de l'inventaire représente l'un des nombreux investissements que les managers doivent envisager. Le système de gestion de l'inventaire est souvent le cœur de l'entrepôt. De tels systèmes diminuent les ruptures de stock, ils réduisent le délai de livraison et ils améliorent le service à la clientèle. On prévoit que d'ici 2020, 85 % de tous les travailleurs dans les magasins et les centres de distribution pourront travailler avec une tablette ou un ordinateur. Actuellement, seuls 36 % des travailleurs peuvent se servir d'un système RFID. Les managers prévoient qu'en 2020, il s'agira de quelque 89 % de leurs travailleurs.

 

Se mettre au vert

Outre ces 7 tendances claires, il existe encore une autre tendance, qui surpasse tout. Les prochaines années, les magasins devront miser fortement sur l'écologie. Cela implique qu'à l'avenir, on va travailler avec des matériaux recyclés afin que la consommation d'énergie s'en trouve réduite par l'achat du bon matériau, et d'une multitude d'autres options. L'entrepreneuriat écologique n'est ainsi plus un grand coût, mais une manière de faire des économies.




There are no (approved) comments yet for this article.




Leave a comment